Retour au site    Inscription    Connexion    Rechercher    FAQ    Cours    Interros   Emploi soignant

Index du forum » i-manip : les forums » TDM




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Scanner double tube
 Message  Publié : 27 Fév 2008 19:12 
Hors-ligne
Irradié
Irradié
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 19:58
Message(s) : 2354
Localisation : Nord
Allez, je mets cet article sur le scan bitube dans la bonne section; un peu de discipline, que diable! Image


[JUSTIFY]Retour arrière[/JUSTIFY]
[JUSTIFY]Le 17 novembre 2005 au congrès RSNA, Siemens Medical Solutions annonçait, la mise au point de son nouveau scanner SOMATOM Definition. Ce scanner à deux tubes augure une nouvelle ère scanographique. Il révolutionne l’imagerie cardiaque et des urgences.[/JUSTIFY]
[JUSTIFY]Le premier appareil a été installé en octobre 2005 en Allemagne. On compte aujourd’hui 250 scanners bitube dans le monde dont 8 en France : 5 en hôpitaux et 3 en cliniques privées spécialisées dans la pathologie cardiaque.[/JUSTIFY]
[JUSTIFY]Le « double tube - double détecteur » effectue une rotation en 0,33 secondes ; le temps de rotation est égal à celui des tubes actuels les plus performants. Mais grâce à la technologie bitube, la résolution temporelle est abaissée à seulement 83 ms, contre165 ms pour un monotube performant. L'intérêt pour le radiologue est double: il est possible d'acquérir les données sur des diastoles pluscourtes, donc des rythmes cardiaques bien plus élevés (au delà de 100 battements/minute). D'autre part, la qualité d'image est largement améliorée par la diminution importante des flous cinétiques dus aux mouvements du coeur. La dose délivrée est de l'ordre de 7 mSv enacquisition spiralée versus 10 mSv en technologie monotube.[/JUSTIFY]
[JUSTIFY]Un atout de taille[/JUSTIFY]
[JUSTIFY]Ce scanner possède un autre avantage et nondes moindres, puisque le diamètre de l’anneau mesure 78 cm. Ajoutons à cela le fait que l’on puisse atteindre une puissance de 160 kW grâce aux énergies cumulées des tubes – alors qu’avec la plupart des scanners on n’atteint généralement que 100 kW -, afin d’améliorer la qualité de l’image sans augmenter la dose délivrée. Ces caractéristiques font donc de ce scanner l’outil adapté pour des personnes de forte corpulence. En outre, le champ de couverture peut atteindre 200 cm. D’où la possibilité de réalisation d’examens corps entier, avantage exploitable par un service d’urgences. Et ainsi les patients de grande taille ne sont donc pas non plus oubliés…[/JUSTIFY]

[JUSTIFY]L’imagerie de double énergie ouvre d’autres champs de recherche. [/JUSTIFY]
[JUSTIFY]On peut ainsi effectuer une soustraction directe (au cours de l’acquisition) des structures osseuses ou des vaisseaux. Cela au moyen d’une différenciation tissulaire en UH (Unités Hounsfield) permise par l’acquisition réalisée sous deux kilovoltages différents (80 kV et 140 kV par exemple) grâce à la technologie bitube. Il est également envisageable de pouvoir caractériser des tumeurs, de différencier des liquides biologiques, les structures des calculs rénaux, les plaques d’athérome par soustraction de l’iode, imaginer une coloscopie virtuelle qui permettrait de différencier un polype d’un résidu fécal, autant de domaines de recherches possibles pour un tout jeune appareil.[/JUSTIFY]

_________________
Notre interprétation de ce que l'on voit dépend beaucoup de ce que l'on s'attend à trouver


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 12:51 
Hors-ligne
Modo TDM
Modo TDM
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Août 2006 19:11
Message(s) : 210
Localisation : Béthune
Ca m'intéresse beaucoup tout ça!!!

Citer :
La dose délivrée est de l'ordre de 7 mSv en acquisition spiralée versus 10 mSv en technologie monotube.

Tu pourrais pas le traduire en DLP? Image

Citer :
puissance de 160 kW grâce aux énergies cumulées des tubes – alors qu’avec la plupart des scanners on n’atteint généralement que 100 kW

Tu pourrais pas le traduire en mA? Image

Autre question :
Pour un scanner cardiaque, est-ce que vous avez la possiblité d'arrêter l'acquisition durant le complexe QRS et d'avoir une seule phase (75% par exemple)?

_________________
Image


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 19:00 
Hors-ligne
Irradié
Irradié
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 19:58
Message(s) : 2354
Localisation : Nord
Cher Minloutte, je ne vais pas te cacher que j'ai été tuyautée par Siemens en ce qui concerne les données techniques. J'ai envoyé un mail à l'ingénieur qui m'a aidée à écrire cet article et j'espère qu'il viendra répondre à tes questions. Je ne travaille pas sur cette machine. Mais peut être que Green Spar ou Dr House viendra poster, n'est-ce pas? Si c'est quelqu'un qui est concerné (arriverons-nous à percer le mystère?)...

_________________
Notre interprétation de ce que l'on voit dépend beaucoup de ce que l'on s'attend à trouver


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 20:17 
Hors-ligne
Habitué
Habitué
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Juin 2005 15:13
Message(s) : 92
Localisation : Ch'Nord (Vls, Llg)
Il travaille où hein le Dr HOUSE??? Moi je veux bien poser ma demande de mut lundi Image

_________________
Le FDG ça vous muscle un Homme !


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 20:59 
Hors-ligne
Irradié
Irradié
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 19:58
Message(s) : 2354
Localisation : Nord
De toute évidence, il travaille au CHRU de Lille! Image

_________________
Notre interprétation de ce que l'on voit dépend beaucoup de ce que l'on s'attend à trouver


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 21:23 
Hors-ligne
Modo
Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Oct 2006 09:55
Message(s) : 272
Citer :
Minloutte a écrit :

Pour un scanner cardiaque, est-ce que vous avez la possiblité d'arrêter l'acquisition durant le complexe QRS et d'avoir une seule phase (75% par exemple)?

Tu veux dire pas de rayon pendant la systole ou simplement des rayons pendant une seule phase du qrs ?


Je voulais bien dire pas de rayon du tout pendant la systole.
Je sais que GE propose ça sur ses dernières versions de scan.

Intéret : diminution de la dose non negligeable.
Inconvenient : impossibilité de calculer la fraction d'éjection sur tous les coroscan effectués.


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 29 Fév 2008 22:32 
Hors-ligne
Irradié
Irradié
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 19:58
Message(s) : 2354
Localisation : Nord
Si c'est le cas, non, le scan ne s'arrête pas mais réduit la dose à 5% si mes souvenirs sont bons lors des phases qui ne t'intéressent pas (généralement en systole). Ce qui reste valable pour calculer une FE.

_________________
Notre interprétation de ce que l'on voit dépend beaucoup de ce que l'on s'attend à trouver


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 10 Mars 2008 18:09 
Hors-ligne
Irradié
Irradié
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mars 2004 19:58
Message(s) : 2354
Localisation : Nord
Minloutte, pour le PDL : tu multiplies les mSv données par un facteur 60 pour les acquisitions cardiaques uniquement.

Le Monsieur Siemens ne viendra pas poster dans le forum. Je l'ai eu au téléphone. Par contre, il n'a pas compris ta question sur le complexe QRS. Est-ce que nos réponses t'ont satisfait? As-tu trouvé la réponse seul?

Dis-nous quoi! Image

_________________
Notre interprétation de ce que l'on voit dépend beaucoup de ce que l'on s'attend à trouver


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 12 Mars 2008 09:00 
Hors-ligne
Modo TDM
Modo TDM
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Août 2006 19:11
Message(s) : 210
Localisation : Béthune
Pour la DLP, la réponse me convient.

Pour le complexe QRS : je voulais savoir si l'acquisition pouvait se faire uniquement pendant les phases de "repos" situés entre les complexes QRS ou si l'acquisition se fait toujours en continue.

Image
Cela diminue fortement la DLP.

_________________
Image


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message :
 Message  Publié : 21 Avr 2008 21:38 
Hors-ligne
Nouveau
Nouveau

Inscription : 21 Avr 2008 21:25
Message(s) : 2
Localisation : Alsace
On peut choisir, soit on fait l'acquisition uniquement pendant les phases de "repos" (on programme la fréquence que l'on veut), ou on fait l'acquisition en continue (préférable pour les gens irréguliers, extrasystole ...).
La première solution est beaucoup moins irradiante pour le patient !!


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Scanner double tube
 Message  Publié : 21 Jan 2011 11:29 
Hors-ligne
Nouveau
Nouveau

Inscription : 21 Jan 2011 11:22
Message(s) : 1
Une petite question :
on fait actuellement un projet sur le scanner bi-tubes et on est coincé car on ne trouve pas les scanner bi-tubes en France: on a déjà
- Bordeaux
- Toulouse
- St Etienne
- Lille
- Paris
- Marseille
Il nous en manque donc deux normalement !!
Merci d'avance !


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Scanner double tube
 Message  Publié : 20 Mars 2012 21:52 
Hors-ligne
Nouveau
Nouveau

Inscription : 20 Mars 2012 12:10
Message(s) : 4
Localisation : Paris
Bonjour,
Je sais que j'arrive un peu tard, par rapport aux dates d'interventions de vos post, mais il y a un nouveau bi tube installé sur Paris, plus précisément à la clinique de l'alma.
Mais celui-ci est tout jeune il a ouvert en aout dernier.
Donc depuis je fais pas mal de coroscanner et je dois avouer que ce joujou est formidable. il existe deux types d'acquisitions: en séquentiel et en spiralé.
Quelques avantages en effet, la dose réduite quand la machine est bien paramétrée, par un patient qui pulse à 60 bpm de manière régulière on a 260 mGy.cm en spi et 180 mGy.cm en seq, un patient qui pulse à 95 bpm, avec quelques extrasystoles (non Bétabloqué) avec une acquisition en spiralé on monte à 600mgy.cm.
Autre avantage, justement plus de nécessité absolue de mettre le patient sous bétabloquant, jusque 90 bpm sûr sans être trop irradiant. Au delà c'est tout de même conseillé pour optimiser l'examen. De même une bonne régularité permet l'acquisition en séquentiel ce qui est nettement moins irradiant.

De même pour l'ensemble des examens vasculaires il est nettement moins irradiant. Le hic que je releverais sur cette machine c'est qu'elle va trop vite... parfois plus vite que le produit lui même. Et en fonctionnement Bi tube le champ est un peu petit.

Par ailleurs je serais assez intéressé pour échanger sur des méthodes de travail sur cet appareil, nous avons optimisé certains protocoles mais il y en a d'autres que l'on doit pouvoir encore optimiser donc si quelqu'un à envie de partager je suis preneur.


Haut 
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Scanner double tube
 Message  Publié : 24 Mai 2012 10:40 
Hors-ligne
Nouveau
Nouveau

Inscription : 24 Mai 2012 10:35
Message(s) : 1
Je relance à mon tour la discussion puisque ce topic est déjà créé.

Je voulais savoir, outre les évidentes différences technologiques énoncées, si cette nouvelle technologie changeait réellement les pratiques pour les manipulateurs.

On peut aisément comprendre les avantages pour le patient et le gain de précision pour la caractérisation de certaines lésions mais je voulais un aspect plus pratique.

Merci d'avance


Haut 
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
 
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 message(s) ] 

Index du forum » i-manip : les forums » TDM


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

 
 

 
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :